|

Changement de vitesse : dérailleur ou moyeu ?

Quelles utilités pour quels usages ? Quelles sont les avantages de l’un et de l’autre ?

Découvrez tout ce que vous devez savoir sur le dérailleur et le moyeu !

Les avantages et inconvénients

Contrairement au dérailleur, le changement dans le moyeu permet de changer de vitesses à l’arrêt, en pédalant lentement ou en marche arrière.

Le système est un peu plus lourd et plus cher qu’un dérailleur. Longtemps limités à trois vitesses, les changements de vitesses dans le moyeu offrent aujourd’hui sept ou huit vitesses, voire quatorze pour le Rohloff. Alors que toutes les vitesses théoriques d’un dérailleur ne sont pas utilisables, toutes celles d’un changement de vitesses dans le moyeu le sont. Le développement (différence entre la première et la dernière vitesse) est cependant moins étendu, en particulier aux extrémités.

Un vélo équipé d’une transmission avec dérailleurs avec 24 à 27 vitesses (3 plateaux avant et 7 à 9 pignons à l’arrière) offre un développement de plus de 500 %, il est utile pour les fortes montées ou pour les vacances à vélo. Les rapports vont de 1,3 mètre par tour de pédale (il faut des rapports inférieurs à deux mètres par tour de pédale pour les grosses montées) à sept ou huit mètres par tour de pédale pour le plat. La chaîne change de position de pignon ou de plateau latéralement. Il faut éviter de croiser la chaîne, c’est-à-dire de la tordre entre un pignon de gauche et un plateau de droite et réciproquement. Dans la pratique, le vélo n’aura que douze vitesses utilisables. La chaîne et les pignons d’un vélo équipé d’un dérailleur s’usent généralement plus vite que sur un vélo équipé d’un moyeu (surtout sur les vélos avec sept ou huit pignons et un plateau). La chaîne utilisée pour le dérailleur est aussi plus mince que celle utilisée pour les vélos équipés de moyeu.

Le système Dual drive de SRAM associe un changement de vitesses dans le moyeu (trois vitesses) et un dérailleur (huit vitesses). Il a été conçu pour les personnes qui ont du mal à utiliser un vélo à dérailleur avant et arrière. Il est aussi possible d’associer un moyeu avec un système comme Schlumpf dans l’axe du pédalier. Avec un moyeu de sept vitesses, on obtient des rapports de plus de 600 %.

Un peu d'histoire...

C’est en 1903 que sort le premier moyeu à vitesses, par l’entreprise Sturmey-Archer. En 1904, un autre moyeu à deux vitesses (modèle « Torpedo ») est fabriqué par la société allemande Schweinfurter Praezisions Kugellagerwerke Fichtel und Sachs (fondée par Ernst Sachs et Karl Fichtel, maintenant SRAM), et en 1913 apparaît un moyeu à quatre vitesses.

Aujourd’hui, les changements de vitesse dans le moyeu ont jusqu’à sept ou huit vitesses et un développement de +/- **300 %** et plus avec le nouveau moyeu de SRAM à neuf vitesses (340 %). C’est une petite révolution. Le moyeu Rohloff possède lui quatorze vitesses (526 %). Les moyeux peuvent être équipés aussi de freins à tambour ou à disque. Ceux-ci sont aussi plus durables que les simples V-Brakes. Attention : en cas de crevaison, enlever une roue équipée d’un moyeu Nexus n’est pas toujours facile.

Il n’est pas toujours possible d’équiper votre VTT d’un moyeu. Les pattes (bout du cadre où se fixe la roue) sont parfois différentes.

Pour quels usages ?

Un vélo équipé d’un bon moyeu de huit ou neuf vitesses est suffisant pour les déplacements quotidiens dans une ville moyennement vallonnée comme Bruxelles et des voyages sans montagne. Équipés de huit ou neuf vitesses dans le moyeu arrière, il existe sur le marché de très bons vélos hybrides (12 - 13 kg) et de vélos de ville avec dynamo dans le moyeu avant (14 - 17 kg). Pour les voyages sur des terrains montagneux ou pour pouvoir mouliner dans des fortes côtes, le vélo équipé d’un dérailleur est indispensable. Sinon, essayez la solution avec Schlumpf (duplication dans l’axe du pédalier) ou Rohloff, mais c’est plus cher.

Autre nouveauté : Nu Vinci est un moyeu à transmission, à variation continue qui commence à être diffusé. 5 ou 6 marques commencent à équiper des modèles de vélos avec ce moyeu.

Informations sur les différents moyeux avec les données sur le développement et le poids du moyeu sans frein :

SRAM I-Motion

  • S3 : 186 % (1 010 g)
  • S5 : 251 % (1 250 g)
  • S7 : 303 % (1 480 g)

I-Motion 9 : 340 % (+/-2.00 g) => (2,3 à 7,83 m)

Sturmey-Archer

Shimano

Rohloff 

  • 526 % (1 700 g - 14 vitesses)

Schlulpf

  • 165 ou 250 % (2 vitesses)

Nu Vinci

  • 350 % (+/- 4 kg - variable)

L’asbl Pro Velo développe des solutions personnalisées pour faciliter et renforcer la transition vers le vélo et contribue ainsi à une meilleure qualité de vie.