|

Assurances vélos : les 4 couvertures

Les compagnies d’assurances en Belgique ne proposent pas toutes les mêmes garanties. Pro Velo vous explique les 4 types de couvertures possibles auxquelles il faut prêter attention avant d’assurer votre vélo.

Dégâts matériels

Une protection en cas de dégâts matériels au vélo, que vous soyez en tort ou non. Il peut s’agir de dégâts causés par un accident, une chute, un acte de vandalisme, un incendie (par exemple provoqué par la batterie), ou provoqués par les forces de la nature.

Selon les assurances, la couverture des accessoires peut varier. Généralement, les accessoires fixes sont couverts.

Dans toutes les assurances, il y a une série d’exceptions, dont les principales sont :

  • les dégâts liés à une usure, à un défaut manifeste d’entretien, à un vice de construction ;
  • les dégâts uniquement aux accessoires, aux pneus, à la batterie, en l’absence d’autres dégâts au vélo ;
  • les dommages purement esthétiques.

Dommages corporels du cycliste

Une protection qui vous assure pour toute lésion corporelle, suite à un accident ou une chute, survenue lors de l’utilisation du vélo assuré.

Généralement, il s’agit d’une intervention financière dans les frais médicaux, ainsi qu’en cas d’invalidité permanente ou de décès.

Garantie vol vélo

Il s’agit d’une protection en cas de vol de votre vélo ou en cas de dégâts résultants d’un vol ou d’une tentative de vol. La garantie couvre également les accessoires qui sont fixés au vélo et compris dans la valeur assurée dans le contrat.

La plupart des assurances demandent à ce que, dans l’espace public, le vélo soit attaché, à un point fixe, avec un antivol agréé par eux. Certains refusent d’assurer le vol des vélos les plus onéreux, s’ils sont stationnés à l’extérieur et/ou pendant la nuit. D’autres mettent des restrictions supplémentaires pour les Bruxellois.

Délai d’attente

Il y a généralement un « délai d’attente » à partir de la date du vol : si passé ce délai, le vélo n’a toujours pas été retrouvé, alors il est effectivement considéré comme perdu. Si, par contre, le vélo est retrouvé avant la fin de ce délai d’attente, alors l’assureur prend en charge les frais de réparation. Le délai d’attente varie de 7 jours à un mois.

En cas de ‘perte totale’ ou de vol du vélo, votre contrat d’assurance prend généralement automatiquement fin, puisque le vélo assuré n’est plus en votre possession.

Les exceptions

Dans toutes les assurances, il y a une série d’exceptions non couvertes par l’assurance. Voici les principales :

  • le vol commis par un membre de la famille de l’assuré, ou toute autre connaissance qui aurait eu le vélo en prêt ;
  • le vol des accessoires amovibles (tels que les sacoches, les GPS, les caméras, les pompes vélo…). Toutefois certains assureurs les couvrent quand même s’ils sont compris dans la valeur assurée et uniquement en cas de vol du vélo complet ;
  • concernant les vélos électriques : le vol de la batterie seule ;
  • le vol d’une ou des roues uniquement (couvert si vol du vélo entier).

Déclaration à la police

En cas de vol du vélo, il sera nécessaire de faire une déclaration à la police. Cette déclaration sera généralement demandée par l’assureur lorsque vous lui déclarerez le vol du vélo. Faire cette déclaration est par ailleurs extrêmement importante pour mesurer le phénomène du vol de vélo et pousser les pouvoirs publics et les responsables politiques à prendre des actions pour l’enrayer.

Assistance dépannage

En cas d’accident, de panne mécanique, de panne électrique, ou encore de crevaison, cette couverture prend en charge :

  • soit le remorquage du vélo et votre rapatriement. Vous avez généralement le choix entre être reconduit à votre domicile/résidence, être conduit chez le réparateur ou être amené à votre destination ;
  • soit la réparation du vélo sur place pour que vous continuiez votre chemin.

Le service « assistance-dépannage » est en général confié à une société spécialisée pour le dépannage. En règle générale, l’assistance n’est valable que sur le territoire belge et jusqu’entre 30 et 50 km au-delà des frontières.

Les exceptions

Dans toutes les assistances, il y a une série d’exceptions. Voici les principales :

  • les pannes récurrentes qui résulteraient d’un défaut d’entretien ;
  • les pannes résultant d’un usage non-conforme du vélo ;
  • les accidents lors d’événements ou compétitions sportives ;
  • les frais de réparation, d’entretien ou des pièces ;
  • les frais médicaux de l’assuré (parfois les frais d’ambulance sont pris en charge) ;
  • généralement : les demandes d’intervention si l’assuré est à moins d’1 km de chez lui.

L’asbl Pro Velo développe des solutions personnalisées pour faciliter et renforcer la transition vers le vélo et contribue ainsi à une meilleure qualité de vie.