|

Le vélotourisme

Le vélotourisme se positionne comme l’un des secteurs les plus dynamiques dans l’industrie touristique, passant de quelques aventurier.ère.s à vélo à un plus large public. Voici une étude menée par Pro Velo !

10,3 % du PIB mondial, 27,3 millions de travailleurs, environ + 7 % de croissance par an, le tourisme est un secteur phare de l’économie mondiale. Il s’agit également d’un secteur qui contribue à hauteur de 8 % aux émissions de gaz à effet de serre et tend à être de plus en plus contesté par les habitants des grandes destinations touristiques. 

Dans ce contexte, le vélotourisme offre une alternative touristique durable tant pour ses avantages environnementaux que pour ses retombées économiques au niveau local. And last but not least, l’usage du vélo dans le cadre de city-trip permet de visiter de larges périmètres urbains.

Le vélotourisme se positionne comme l’un des secteurs les plus dynamiques dans l’industrie touristique, passant de quelques aventurier.ère.s à vélo à un plus large public. Voici quelques chiffres qui permettent d’en appréhender son importance et son poids économique :

Quelques chiffres

  • + de 44 milliards d’euros en Europe / an - soit 2.2 millions de séjours annuels touristiques  à vélo en EU, soit 11% de la valeur du tourisme européen (1) ;
  • 525.000 d’emplois liés en EU - soit 13 % des emplois du tourisme (2) ;  
  • Focus Allemagne : 4.5 millions de voyageur.euse.s à vélo - soit 31.5 millions de nuitées, soit 10 % des nuitées totales du tourisme intérieur allemand ! (3) ;
  • Focus France : 30.200 euros de retombées économiques par an et par kilomètre d’itinéraire cyclable - soit 80 euros par jour dépensés par touriste à vélo sur La Loire à vélo (2), + 20 % de dépenses par rapport au touriste moyen en France (4).

Le voyageur est également un profil extrêmement intéressant pour développer un tourisme durable. En voici les quelques caractéristiques :

  • Durée de séjour 3 fois supérieure au tourisme conventionnel - soit entre 7 à 8 jours ;
  • 48 % utilisent les transports communs pour atteindre la destination, contre 33,8 % en voiture ;
  • 66 % des touristes à vélo itinérants viennent de moins de 500 km et prennent leur propre vélo ;
  • 2 à 3 personnes par groupe ;
  • 66,5 km par jour en réalisant 4 pauses en moyenne par jour ;
  • Principales activités pratiquées : 66 % visite de patrimoine, 29 % baignade ;
  • 3 critères prioritaires pour le choix d’une destination : sécurité, qualité des aménagements cyclables, qualité des paysages ;
  • 3 moyens d’orientation pendant le voyage à vélo : indication sur la route, cartes cyclables, smartphones.

(1) European Parliament, Directorate General for Internal Policies, 2012: The European Cycle Route Network EuroVelo, étude: http://www.europarl.europa.eu/RegData/etudes/etudes/join/2012/474569/IPOL-TRAN_ET(2012)474569(SUM01)_FR.pdf

(2) Vélo & Territoires chiffres clés 2017 par rapport à 2016

(3) L.Lumsdon, R.Weston & all, Euro Velo Le réseau européen d’itinéraires cyclables, Poldep-cohesion (2012), p42

(4) ATOUT France 2009: Spécial économie du vélo

L’asbl Pro Velo développe des solutions personnalisées pour faciliter et renforcer la transition vers le vélo et contribue ainsi à une meilleure qualité de vie.