|

L'impact du vélotourisme sur les territoires

Partout en Europe, le vélotourisme est en plein essor. Des voies cyclables transfrontalières émergent pour le bonheur de voyageurs en quête d’un tourisme plus durable. Des voyageurs comblés donc. Mais qu’en est-il des villes d’accueil ? Quel impact laisse le passage de ces touristes à vélo sur nos territoires pour la mobilité quotidienne ?

1.       Porte d’entrée pour une pratique quotidienne du vélo

Nombre de nouveaux usagers essayent le vélo aux beaux jours, pour finalement l’utiliser tous les jours.
Frédéric Héran. Le retour de la bicyclette

2.       Développement de réseaux cyclables en zone rurale et urbaine

Pour les voyageurs, la qualité des aménagements cyclables détermine leur choix de destination. Dépendants de la demande pour développer leur offre touristique, les sites d’accueil investissent dans des réseaux cyclables de qualité. Un investissement également profitable à la population locale.

EuroVelo : garant d’une signalétique uniforme et d’une infrastructure séparée du trafic automobile

Le réseau européen EuroVelo est composé de 16 itinéraires thématiques longue distance traversant 42 pays sur plus de 70 000 kms.

3.       Réhabilitation d’espaces publics

Pour offrir aux touristes des itinéraires agréables, loin des pôles ultra touristiques, les villes touristiques se sont emparées de voies désaffectées que sont les chemins de fer et chemins de halage.

RAVeL : 45 itinéraires locaux sur les chemins de halage et les anciennes lignes de chemin de fer

Le développement du réseau RAVeL a nécessité l’investissement de près de 137 millions d’euros à la région wallonne depuis 2002 pour la réalisation de plus de 1 400 kms de voies vertes presque entièrement séparées du trafic

4.       Revalorisation de l’image des villes
Le tourisme à vélo s’inscrit dans une démarche durable, offrant un cadre de vie qualitatif. De quoi redorer leur attrait touristique. Découvrir la vie urbaine à vélo révèle également aux touristes et aux locaux des potentiels souvent méconnus : parcours thématiques, proximité avec les habitants…

visit.brussels parie sur le vélo pour découvrir Bruxelles sous toutes ses facettes

visit.brussels, l'agence bruxelloise du tourisme a pour mission d'étendre et de renforcer l'image de la Région de Bruxelles-Capitale.

5. Création d’une communauté d’acteurs touristiques
Sous l'impulsion du Commissariat général au tourisme, ce sont plus de 600 acteurs du tourisme en Wallonie qui se sont réunis pour organiser l’offre touristique autour du label « Bienvenue Vélo ».

Bienvenue vélo : le label vélo friendly

Horeca, sites touristiques, hébergements ont capitalisé sur l’accueil des touristes à vélo, identifiables grâce au label « Bienvenue vélo ».

6.       Soutien à l’économie locale
Les voyageurs à vélo ont tendance à dépenser plus : en moyenne 66 euros par jour et par personne.

7.       Dynamique locale

Les évènements autour du vélo participent aussi à la dynamique locale.

« Le beau vélo de RAVeL » fédère depuis plus de 20 ans prêt de 5 000 personnes à chaque évènement

En parcourant la Wallonie et Bruxelles le long des itinéraires cyclables, les participants découvrent le terroir local dans une ambiance conviviale :  dégustation de plats et mets régionaux, concert et découverte d’une activité sportive.

L’asbl Pro Velo développe des solutions personnalisées pour faciliter et renforcer la transition vers le vélo et contribue ainsi à une meilleure qualité de vie.