|

Les mécaniciennes vélo tordent le coup aux clichés sexistes

Mécaniciennes Cyclo

Dans le cadre de notre campagne de sensibilisation En sELLE, nous voulions réaliser un focus sur le métier de mécanicienne vélo. C’est chose faite avec Margueritte et Fabienne de chez Cyclo !

Toutes deux ont entamé il y a quelques années le parcours d’insertion professionnelle DyNAMO, un programme de mise à l’emploi et d’expérience professionnelle en vue de développer / renforcer des compétences. Elles ont choisi la mécanique vélo, effectué leur stage dans les ateliers CyCLO et travaillent à l’heure actuelle, toutes les deux, dans des points vélo.

Tordre le coup aux clichés sexistes

Margueritte nous confie : « J’ai commencé le vélo il y a trois ans seulement. Je ne savais même pas réparer une chambre à air ! Et puis, j’ai eu envie de faire quelque chose de mes mains, me débrouiller seule : c’est comme ça que je suis devenue mécanicienne vélo. ». Avant ça, elle voyait derrière le métier de mécano tout un tas de clichés, dont celui d’un métier uniquement réservé aux hommes. Elle nous explique qu’en fait le milieu du vélo est vraiment ouvert, et qu’être une femme ne devrait pas être un frein : « Si vous voulez vous lancer : GO ! Ce n’est pas un problème d’être une femme. Il n’y a pas besoin de capacités d’homme, car il n’en existe tout simplement pas ! ».

Au quotidien, l’ambiance au point vélo est vraiment agréable. Elle nous raconte avec humour que les clichés ont quand même parfois la vie dure avec les clients, notamment lorsqu’on lui demande de parler au « mécanicien » et qu’elle répond « oui, c’est moi, je suis mécanicienne » ! Elle ajoute que, plus on verra de femmes se lancer dans la profession, moins on lui posera la question !

Pour Fabienne, le vélo a toujours été une passion. Elle a d’ailleurs réparé sa première crevaison à 12 ans ! Elle nous explique que devenir mécanicienne était tout simplement une suite logique, pour faire de sa passion, son métier. Après avoir travaillé dans d’autres secteurs, elle a décidé de se lancer dans la formation DyNAMO. Depuis, elle est enchantée : « Je ne vois pas les heures passer ! ». « Je ne rencontre aucun souci avec mes collègues, il y a un grand respect mutuel au sein de l’atelier ». Elle encourage les femmes à se lancer dans le métier, peut-importe si la majorité des mécanos sont des hommes : « Il ne faut pas s’occuper des clichés ! Il faut se lancer, qu’a-t-on à perdre ? »

Nous avons mis en place chez Cyclo un plan « diversité ». Les collègues de l’atelier sont d’ailleurs très demandeurs de plus de mixité. 
Marie Verkaren, Coordinatrice CycloLokal chez asbl CyCLO vzw

Se former à la mécanique vélo

Formations professionnalisantes

Outre CyCLO, d’autres organismes tels que Syntra et l’EFP proposent également des formations mécaniques professionnalisantes.

Cours de mécanique

À côté de ça, plusieurs asbl et organismes offrent la possibilité de suivre des cours plus ponctuels de mécanique vélo tels que :

  • Ateliers de la rue Voot : leur philosophie ? Promouvoir l’autonomie des cyclistes en leur apprenant à entretenir et réparer leur vélo et les encourager à privilégier ce mode de déplacement. Ils proposent également des formations de remise en état et des stages de mécanique pendant les vacances scolaires.
  • Hors Catégorie : asbl bruxelloise vouée à promouvoir le vélo sous toutes ses formes et qui s’articule autour de trois grands projets : un lieu de vie, un atelier vélo et un espace dédié aux événements et à la formation.
  • CyCLO : leur offre de formation comporte une introduction générale à la mécanique vélo, des cours thématiques pour amateurs et la possibilité de réparer son propre vélo avec des cours sur mesure.
  • Pro Velo : nous proposons dans 6 de nos 7 implantations des formations mécaniques pour devenir autonome et prendre la route en toute sécurité. Les mécanicien·nes donnent une formation globale sur les bases de la mécanique vélo et vous proposent de mettre vos mains dans le cambouis pour mieux assimiler la matière !

Ateliers participatifs

Les ateliers participatifs fleurissent un peu partout en Belgique et c’est tant mieux ! Dans ces lieux, préparez-vous à mettre la main à la pâte car vous réparez votre vélo en toute autonomie !

#LaDoyenne

Dernier né en date : "La Doyenne", un atelier de réparation de vélo participatif, 100% dirigé et tenu par des femmes. Plus d’infos sur l’atelier.

Aller + loin

L’asbl Pro Velo développe des solutions personnalisées pour faciliter et renforcer la transition vers le vélo et contribue ainsi à une meilleure qualité de vie.