|

Partage de la voirie

"On ne prend pas la route, on la partage". Que vous soyez cycliste, automobiliste, piéton ou autre : chaque usager de la route a des droits mais aussi des obligations. Quelques rappels du code de la route pour un partage serein de la voirie pour tous !

En tant qu'automobiliste

  • Quand vous êtes garé parallèlement à la chaussée et que vous souhaitez sortir de votre véhicule : regardez bien derrière vous avant d'ouvrir votre portière. Un cycliste pourrait passer à votre hauteur au même moment.
  • Assurez-vous, quand vous vous garez, que vous n'êtes pas sur une piste cyclable. Il est également interdit de vous arrêter à moins de 5 mètres de l'endroit où les cyclistes sont obligés de quitter la piste cyclable. Notez enfin que vous ne pouvez pas non plus stationner sur un passage pour piétons, même en cas d'embouteillages.
  • Gardez une distance latérale d'un mètre (en agglomération) et d'un mètre cinquante (hors agglomération) quand vous dépassez un cycliste. En outre, ne vous rabattez pas trop vite.

En tant que cycliste

  • Vous pouvez rouler à deux de front en agglomération, tant que le passage en sens inverse reste possible. Vous le pouvez aussi hors agglomération, mais vous êtes tenu de vous placer en file indienne lorsqu'une voiture arrive par l'arrière.
  • En agglomération, les cyclistes adultes ne peuvent pas utiliser le trottoir sauf si les conditions suivantes sont remplies. Un enfant, par contre, peut rouler sur le trottoir jusqu’à l’âge de 10 ans avec un vélo dont la roue fait maximum 50 cm de diamètre, pneus non compris. Hors agglomération, les cyclistes peuvent rouler sur le trottoir s'il n'y a pas de piste cyclable, tout en sachant que le piéton reste prioritaire.
  • Dès qu'une piste cyclable est présente et praticable (lignes blanches au sol et/ou panneau(x) indicatif(s)), vous êtes dans l'obligation de l'utiliser. Vous êtes autorisé à la quitter uniquement en cas de dépassement ou de changement de direction.

En tant que piéton

  • Vous devez circuler sur le trottoir. S'il n'y en a pas, vous pouvez marcher sur la piste cyclable (en cédant le passage aux cyclistes) ou à gauche de la chaussée.
  • Dans les zones piétonnes, vous pouvez circuler sur toute la largeur de la voirie. Certains véhicules peuvent aussi y circuler (à l’allure du pas), ainsi que les cyclistes lorsque la signalisation le prévoit.
  • Vous devez emprunter le passage pour piétons si celui-ci se trouve à moins de 20 m. S'il n'y a pas de passage à moins de 20 m, vous pouvez traverser hors d'un passage mais sans avoir priorité dans la circulation.

Les principes d’une cohabitation harmonieuse sur la route

  • La bienveillance vis-à-vis des comportements erronés d’autres usagers. A regarder de près, rares sont les actes intentionnels.
  • Le lâcher prise face à des situations pour lesquelles vous n’êtes pas responsables.
  • Le dialogue posé pour clarifier une incompréhension entre usagers.
  • La communication pour créer un espace de convivialité.
  • Le respect de la réglementation, des autres usagers et de vous-même.
  • Vous poursuivez le même objectif : d’un point A, atteindre un point B sans encombre et dans la bonne humeur. Faites de l’autre usager un allié et non un adversaire.

Aller + loin

L’asbl Pro Velo développe des solutions personnalisées pour faciliter et renforcer la transition vers le vélo et contribue ainsi à une meilleure qualité de vie.