|

Assurances vélos : foire aux questions

Assurances vélo

Une assurance vélo : est-ce obligatoire ? Quels sont les avantages d’en avoir une ? Pro Velo répond aux 4 grandes questions les plus souvent posées.

Avoir une assurance vélo : est-ce obligatoire ?

En général, non. Les vélos classiques, les vélos à assistance électrique (max 25 km/h), les speed-pedelec (max 45 km/h) ainsi que les vélos autonomes ne pouvant pas dépasser 25 km/h, sont dispensés d’assurances.

Au contraire, pour les vélos autonomes dépassant la vitesse de 25 km/h, une assurance RC auto (RC des véhicules automoteurs) doit être souscrite.

Par contre, il est toujours recommandé d’être couvert par une assurance en responsabilité civile lorsqu’on roule à vélo. L’assurance « RC » couvre bien plus que l’usage du vélo, elle est recommandée pour couvrir simplement les risques de la vie de tous les jours.

Pourquoi avoir une assurance vélo ?

Bien qu’une assurance vélo ne soit pas obligatoire en Belgique, elle peut vous être utile en cas de vol, ou encore de dommages causés au vélo ! Les assistances-dépannages proposées peuvent également être très utiles en cas de pépin sur la route.

La plupart des assurances ne sont pas seulement valables en Belgique, mais également partout dans le monde. Votre vélo est donc également couvert en vacances.

Quelle assurance choisir ?

Chaque assurance est différente et ne couvre pas les mêmes aspects des vélos. Il existe aujourd’hui un large choix de formules et la couverture varie d’une assurance à l’autre.

Il convient donc de comparer non seulement leur prix, le montant de la franchise en cas de vol, la couverture géographique, mais également (et surtout) toutes les informations reprises dans leurs conditions générales, et ce, en fonction de vos besoins.

Certains assureurs vous proposent de constituer votre assurance sur mesure. À noter que les assureurs vendent aussi leur produit d’assurance via d’autres organismes en produits d’assurance. C’est le cas de nombreuses banques qui vous proposeront des produits d’assurances mais dont le métier n’est pas d’être assureur. Dans ce cas, la banque mentionnera toujours dans son contrat qui est l’assureur qui fournit l’assurance.

Assurer son vélo, combien ça coute ?

La prime annuelle pour votre assurance varie selon plusieurs facteurs. Les plus importants sont :

  • le type de vélo ;
  • l’âge du vélo ;
  • la valeur du vélo ;
  • la région où vous êtes domicilié.

Pour savoir si l’assurance en vaut la peine, il est utile de comparer la prime annuelle avec la valeur du vélo.

Aller + loin

L’asbl Pro Velo développe des solutions personnalisées pour faciliter et renforcer la transition vers le vélo et contribue ainsi à une meilleure qualité de vie.