|

Qui contacter pour des demandes concernant les infrastructures cyclables ?

En circulant quotidiennement à vélo, vous constatez parfois des défauts de la voirie : absence de marquages, problèmes d'entretien ou de parkings vélos... Que faire ?

  • Signalez les problèmes rencontrés aux bons acteurs
  • Intégrez une association pour faire entendre votre voix
  • Et découvrez-en plus la manière dont les aménagements cyclables sont décidés

Indiquer un problème

Pour signaler des trous dans la route, la présence de déchets sur la voirie, l'absence de marquage ou de panneaux de signalisation, consultez les interfaces développées par chaque région en collaboration avec les communes :

Ces outils permettent aux citoyens de géolocaliser des incidents rencontrés dans l’espace public et d'en avertir les autorités. Ces informations sont traitées par les régions ou envoyées aux communes qui se chargent de remédier aux problèmes.

Si la commune concernée par votre demande n'est pas reprise dans l'interface, contactez le service mobilité, le service travaux ou les conseillers en mobilité (CEMA) et éco-conseillers :

Formulez votre demande le plus précisément possible et accompagnez-la, de préférence, d'une photographie.

Si votre plainte au niveau régional n'est pas entendue, contactez à nouveau la région concernée en plaçant en copie la commune. La commune reste responsable de la sécurité sur son territoire et pourra aborder ce sujet lors de ses réunions avec la région.

Proposer une amélioration d'aménagement

Vos demandes seront mieux perçues si vous agissez au nom d'une association. De plus, les associations de cyclistes disposent d'une grande expérience des aménagements cyclables (belges et parfois aussi étrangers) et pourront vous soutenir dans votre démarche. Parmi celles-ci, nous pouvons citer :

Dans certaines communes Anderlecht, Ottignies, Mons, Bruxelles-Ville ..., des commissions vélo ont été mises en place. Les membres y discutent des éléments importants d'une politique cycliste au niveau communal. Renseignez-vous pour en devenir membre en tant que représentant d'une association. Sachez toutefois qu'en Wallonie, ces commissions vélo sont encore rares et concernent principalement les communes pilotes du projet Wallonie Cyclable .

Plus généralement, les citoyens sont invités à donner leur avis lors d'enquêtes publiques portant sur l'aménagement de l'espace public. A Bruxelles, Inter-Environnement Bruxelles (IEB) en diffuse l'inventaire tandis que les plans à l’enquête sont souvent disponibles sur www.bruxellesespacespublics.irisnet.be. En Wallonie, les enquêtes publiques sont organisées par les communes (via des valves et parfois en ligne). Renseignez-vous localement.

Au niveau régional à Bruxelles, Bruxelles Mobilité dispose d'une cellule vélo et d'un manager vélo qui coordonne toutes les actions vélos de la région. En son sein, elle abrite une commission régionale de la mobilité qui a pour mission d'étudier, d'évaluer et de formuler des avis ou recommandations concernant la mobilité. Cette commission dispose d'une sous-commission vélo et modes actifs régionale, organe consultatif au sein duquel les associations cyclistes militantes ont la possibilité d'intervenir.

En Wallonie, la Commission régionale vélo assure la coordination de la mise en œuvre du Plan Wallonie cyclable. Elle est présidée par un manager vélo régional et est composée de correspondants « Politique cyclable » des administrations, de l'Observatoire de la Mobilité et des associations cyclistes.

L’asbl Pro Velo développe des solutions personnalisées pour faciliter et renforcer la transition vers le vélo et contribue ainsi à une meilleure qualité de vie.