|

Le transport d'objets

pro_velo_bicycle_bike_equipment_carry

Partir en voyage, transporter des courses ou son ordinateur… c’est faisable à vélo moyennant un équipement adéquat. Que choisir ? Découvrez :

  • Les accessoires : le porte-bagage, le sac à dos, le panier, le coffre, la fonte, les remorques…
  • Les critères à ne pas oublier lors de votre achat (étanchéité, attaches, les dispositions légales)
  • Nos conseils

Le choix que vous ferez variera selon le poids et le volume à déplacer ainsi que selon le type de trajet entrepris. Il importe donc de bien cibler vos besoins avant de passer à l'achat.

Le porte-bagages

Pour transporter des objets, il est préférable que votre vélo soit équipé d'un porte-bagages. Les vélos de ville en possèdent souvent un à l'achat.

Avec de solides élastiques, un bon porte-bagages permet de transporter jusqu’à 25 kg. Préférez un porte-bagages large, avec un rebord à l'avant (pour empêcher les sacoches de glisser) et muni de protections latérales qui évitent que les sacoches entrent dans les rayons de la roue arrière, il servira alors d'accroche pour un panier, des sacoches ou encore une remorque. Certaines marques vendent d'ailleurs des porte-bagages spécialement équipés à cet effet.

Pour les randonnées à vélo, on peut équiper son vélo de porte-bagages sur la roue avant afin d'y accrocher des sacoches individuelles. Il existe également un porte-bagages pour vélo qui se fixe sur le pilier de selle du vélo. Il peut transporter jusqu'à 25 kg de charge. Il est généralement utilisé sur des VTT, en complément d'un sac à dos ou pour des petites randonnées.

Les élastiques

Souvent utilisés en complément, les élastiques se coincent sur les pattes des porte-bagages. Ils permettent ainsi de transporter des objets aux volumes hors normes, d'accrocher des affaires qui doivent être facilement accessibles ou de faire sécher des vêtements mouillés sur le trajet.

Légers et bon marché, ils peuvent être placés sur le vélo "au cas où" (ou fixés avec un colson pour éviter le vol) et sont donc très utiles.

Bagages pour contenir ou protéger

Le sac à dos

Le plus classique, le moins cher et le plus souvent utilisé lorsque le vélo n'est pas équipé de porte-bagages. Il permet de transporter des objets légers ou fragiles tels que ordinateur, vêtements, aliments..., puisqu'il amortit bien les vibrations. Sa capacité doit être toutefois limitée (5 kg) car le sac à dos n'est pas toujours agréable à porter lorsqu'il fait chaud et peut faire mal au dos sur de longs trajets.

Certains fabricants proposent en option différentes fixations pour leurs sacs à dos (sur le guidon, sur la potence, sur la tige de selle) et / ou une housse étanche pour les jours de pluie.

Le panier

Fixé au guidon ou au porte-bagages, il permet de transporter jusqu’à 25 litres (5 kg). On l'utilise pour transporter son sac, ses petites courses... Nous vous déconseillons de surcharger un panier fixé au guidon car cela pourrait perturber votre mobilité (en modifiant votre centre d'équilibre).

Il existe plusieurs modèles, conçus dans différentes matières  : en tissu, avec armature en fer, en osier et en plastique. Certains paniers, très pratiques, peuvent facilement se dé-clipser pour faire les courses dans le magasin et se re-clipser sur le vélo ou être pliés après utilisation.

Le coffre

Coincé sur le porte-bagages arrière, il a le même look que celui d'une moto et présente les avantages d'être étanche et de pouvoir être fermé à clé. Munis d'un coffre, les vélos hommes deviennent toutefois difficiles à enjamber.

La sacoche ou la fonte

La sacoche pose rarement des problèmes de montage. Il faut seulement vérifier au préalable que les crochets sont assez larges pour les tubes du porte-bagages.

Il existe de nombreux modèles allant de la sacoche unique à la sacoche double. Les prix, la qualité et l'étanchéité varient fortement d'un modèle à l'autre.

La petite sacoche de cadre ou sous la selle

D'un faible coût, elle permet de transporter quelques menus objets (capacité  : 1 litre) comme les outils de réparation ou la trousse de secours. Elle peut être fixée sous le cadre ou sous la selle au moyen de bandes velcro.

La sacoche à accrocher au guidon

Elle est bien utile, même pour des petites balades. Comme le panier, elle s'accroche au guidon mais est fermée, protégeant ainsi les choses qu'elle transporte. D'une capacité d'environ 8 litres, ses multiples compartiments permettent de garder sous la main les petites affaires dont on peut avoir besoin. Idéale donc pour transporter votre appareil photo, vos papiers, votre téléphone portable... Certains modèles possèdent une poche en plastique transparent qui permet d'insérer une carte routière et de bien la protéger lors de vos randonnées.

Pour la ville ou les déplacements domicile-travail, certains fournisseurs commencent à proposer des modèles plus élégants qui peuvent servir de cartable / porte-documents au format adapté pour le transport de documents, de classeurs ou d'un ordinateur portable. Les sacoches sont parfois

imperméabilisées et rembourrées afin de protéger le contenu de la pluie et des chocs. Certaines sont équipées de larges réflecteurs et d'une sangle qui permet de les porter en bandoulière une  fois qu'elles ne sont plus placées sur le guidon.

Les sacoches à accrocher au porte-bagages

Elles sont généralement vendues par paires.

Les sacoches doubles en une pièce et en tissu bon marché sont principalement vendues en grande  surface. Elles seront laissées en permanence sur le porte-bagages (ce qui augmente le risque de vol). Ce type de sacoches permet de transporter jusqu’à 15 - 20 litres par sacoche, vos courses par exemple. Certaines ne sont cependant pas très rigides et peuvent rentrer dans les rayons de la roue arrière. Elles ne sont généralement pas imperméables. Leur efficacité à long terme n'est donc pas très satisfaisante.

Les sacoches doubles en une pièce dites "imperméables" possèdent une petite cape de nylon intégrée que l’on déplie quand il pleut. Elles résistent environ une demi-heure à une grosse averse avant de prendre l’eau. Ce sont des modèles "cyclotourisme" avec de nombreuses poches pour ranger les effets personnels.

Si vous avez le budget, que vous vous déplacez régulièrement à vélo et que vous devez transporter des affaires à protéger, investissez dans des sacoches individuelles étanches avec des attaches rapides. Elles sont chères à l'achat mais sont de bonne qualité et résistent plus longtemps. Elles ne sont pas laissées en permanence sur le vélo. Elles permettent de transporter jusqu'à 20 litres  par sacoche. Avec deux fontes, on peut donc ramener beaucoup du magasin lors de ses déplacements quotidiens. Lors de randonnées vélos, elles protègent vêtements, nourriture et sac de couchage de l'humidité et de la pluie. Une sangle facilite l’usage en bandoulière.

Les remorques

Si vous ne voulez pas vous encombrer de sacoches, vous pouvez investir dans une remorque généralement prévue pour le transport de marchandises volumineuses ou lourdes. Elles sont fixées à l'arrière du vélo, plus ou moins solidement, sur le pilier de selle ou viennent se fixer sur l'axe de la roue assurant la stabilité de la remorque.

La remorque à deux roues

Les remorques classiques permettent de transporter jusqu’à 60 kg. Elles transportent les objets plus volumineux tels que du bois, une bouteille de gaz, du matériel de camping... Elles sont généralement extrêmement robustes, en bois, en métal ou en PVC, rectangulaires (+/- 80 x 50 cm), fermées ou non, équipées au niveau des roues d'essieux renforcés.

Prenez un modèle qui peut être cadenassé au vélo car elles restent généralement stationnées dehors.

Ces remorques ne sont pas toujours très pratiques, notamment à cause de leurs dimensions (80 cm de largeur). En effet, la maniabilité de ce type de remorques est limitée, c'est-à-dire que les demi-tours doivent être effectués avec un angle assez grand.

Certaines remorques, les plus sophistiquées, vous permettent de démonter les roues, de les mettre sur le dessus de la remorque dans un sac spécial, et ensuite de transporter le tout en un seul morceau sur votre dos comme un sac à dos !

Pour vos grosses courses familiales au supermarché, il existe la remorque de type caddy. Elle est utilisable à la fois comme remorque de vélo et comme caddy à pied. Elle dispose d'un système de fixation à part sur le porte-bagages et peut transporter jusqu’à 40 - 50 kg. Elle n'est pas très stable, surtout lorsque l'on prend de la vitesse (la remorque se balance alors de gauche à droite et son mouvement influence le vélo). Il faudra donc veiller à limiter le poids de la charge.

Des prix trop bons marchés doivent vous rendre suspicieux : vous découvrirez bientôt que le bac n'est pas stable, frotte contre les roues, le système d'attache s’abîme vite...

La remorque mono-roue

Devenue depuis quelques années la grande classique du voyage à vélo, cette remorque est toute en longueur, assez basse de châssis et n'est pas très lourde (7 kg). Le berceau de la remorque est en acier, avec un fond en forme de grillage. Elle se fixe à l'axe de la roue arrière du vélo et aussi au pilier de selle, à l'aide d'une attache rapide spéciale.

Elle est beaucoup plus stable que la remorque à deux roues. Elle suit la trajectoire du vélo et, dans les virages, peut s'incliner facilement et adhérer au mouvement. Autre avantage  : sa forme longiligne lui permet de passer là où le vélo passe (entre les plots par exemple)  ! Elle peut aussi être amenée dans des chemins accidentés.

Pour les randonnées à vélos, elle est vendue avec un sac étanche adapté, avec des poignées de portage, un garde-boue, un drapeau, des catadioptres...

Les vélos bi- ou triporteurs

Idéaux pour les livraisons de proximité, ces vélos restent encore chers à l'achat et peuvent poser un problème de stockage. Avec une caisse / un coffre en bois, vous pourrez transporter plus de 80 kg de marchandises (ou quelques enfants). Des bâches adaptées permettront d'en protéger le contenu.

Quelques dispositions légales

Pour circuler sur la chaussée en toute impunité, respectez les dispositions légales suivantes :

  • un cycliste ne peut tracter qu'une seule remorque
  • les bagages ne peuvent, en aucun cas, nuire à votre visibilité, compromettre la stabilité du vélo,  cacher les catadioptres et les feux
  • les remorques tirées par un cycliste doivent être munies en permanence de deux catadioptres rouges à l'arrière
  • lorsqu’une remorque est attelée à un vélo, les cyclistes doivent rouler en file 
  • la largeur d’un vélo chargé ou de sa remorque est limitée à 1 m. Le chargement ne peut dépasser l’extrémité arrière du vélo ou de la remorque de plus de 50 cm. La remorque attelée au vélo ne peut dépasser, chargement compris, une longueur totale de 2,5 m. La hauteur maximale autorisée d'un vélo est 2,5 m 
  • la masse maximale d’une remorque attelée à un vélo est fixée à 80 kg, chargement compris. Toutefois, une remorque d'une masse de plus de 80 kg peut être utilisée lorsqu'elle dispose d'un système de freinage s'actionnant automatiquement quand le cycliste freine

Critères à prendre en compte lors de l'achat...

Équipement du sac

Chaque fournisseur vous présentera une série d'accessoires plus ou moins utiles  : emplacement pour gourdes, filet d'attache, rembourrage pour l'ordinateur, multiples poches, réflecteurs de lumière, bandoulière pour porter la sacoche à l'épaule et sangles pour la transformer en sac à dos...  ; le tout en option bien sûr  !

Pouvoir transformer la sacoche en sac à dos ou en sac en bandoulière se révélera très pratique en cas de balades ou de déplacements en transport public (monter le vélo et le bagage en même temps le dans le train).

Étanchéité

Pour protéger vos effets personnels, il est important de tenir compte de la qualité du bagage en matière d'imperméabilité et d'étanchéité. Le prix d'achat du bagage variera en fonction de cet élément.

Certains sacs sont dits imperméables ou proposent une housse de protection qui ne vous garantira cependant pas que vos effets restent secs après une grosse averse... Pour vos randonnées, il faut investir dans des sacs 1 00  % étanches avec des matériaux de type "bâche". Le choix de fermeture avec rabat permettra aussi de vous assurer que vos affaires ne seront pas touchées. Cela étant dit, mettre vos affaires dans un sac en plastique vous évitera un achat coûteux : vos affaires peuvent ainsi être protégées simplement  !

Les attaches

Le type de fixation de vos bagages est important et influence le prix du matériel  : la fixation doit être simple, rapide (quelques secondes) et facile d'utilisation au montage comme au démontage. Certaines remorques, par exemple, ne sont pas interchangeables facilement d'un vélo à l'autre.

Différentes sortes de fixation existent  :

  • le rail avec poignées et mécanisme de verrouillage. Les sacoches sont simplement suspendues au porte-bagages. Les crochets montés sur ressorts s'ajustent automatiquement au diamètre du porte-bagages. Vous n'avez donc pas besoin d'outils  ;
  • le clip avec un adaptateur installé sur le guidon, le porte-bagages, etc. de votre vélo. Le bagage ne sera libéré que lorsqu’on appuie sur un bouton rouge. Il permet de dé-clipser votre bagage  facilement (pour faire vos courses par exemple, dans le cas d'un panier accroché au guidon) et de le clipser à nouveau sur le vélo  ;
  • le système de fixation à simple crochet sans verrouillage. Ce système n'est pas pratique car le bagage peut se retirer de votre vélo si vous roulez sur une bosse ou sur un parcours accidenté.

Lorsque cela est possible, testez les attaches sur votre vélo afin de vous assurer qu'il s'agit d'un modèle adéquat. En effet, ceux-ci ne sont pas toujours universels.

Derniers conseils

  • Ne surévaluez pas les capacités de votre vélo. Le constructeur indique généralement sur la fiche du vélo la capacité de charge maximale à ne pas dépasser.
  • Faites attention de ne pas bloquer les câbles de frein ou de dérailleurs en chargeant le vélo.
  • Pour les plus créatifs, découvrez comment réaliser vos fontes et remorques à partir de matériaux de récupération sur le site de la Foire aux savoir-faire.
  • Lorsque vous roulez chargé, n'hésitez pas à plus gonfler vos pneus que d'habitude.

L’asbl Pro Velo développe des solutions personnalisées pour faciliter et renforcer la transition vers le vélo et contribue ainsi à une meilleure qualité de vie.