|

Vélo et transports en commun à Bruxelles

Emmener son vélo dans les transports en commun bruxellois est gratuit ; il suffit d’être "voyageur".

  • Quelques règles à respecter pour le confort de tous.
  • Qu'en est-il des vélos pliants ?
  • Et des infos sur la signalétique et infrastructures que vous pouvez emprunter.

Dans les transports en commun, vous êtes autorisé à emporter votre vélo :

* dans n’importe quelle rame de métro et dans les trams à plancher surbaissé ;

* tous les jours de l’année SAUF pendant les heures de pointe de semaine : du lundi au vendredi, de 7h à 9h et de 16h à 18h30.

En-dehors de ces heures, les vélos peuvent donc être embarqués… pour autant que cela ne provoque pas de gêne pour les autres voyageurs, question de bon sens ! Les vélos pliants, pour autant qu’ils soient totalement repliés, ont eux accès à toutes heures (ils sont considérés comme des colis).

Lorsque le tram ou le métro arrive, cherchez les portes signalées par un pictogramme représentant un vélo. Une fois entré, stationnez votre vélo et restez à proximité immédiate.

Evidemment, les voyageurs cyclistes ne sont jamais prioritaires par rapport aux autres voyageurs (et les personnes à mobilité réduite ont toujours la priorité). La courtoisie est donc de mise.

Les cyclistes peuvent utiliser les escalators. Veillez à y assurer votre stabilité, ainsi que celle de votre vélo, de préférence en le tenant d’une main et de l'autre la rampe de l’escalator. Les ascenseurs sont aussi à votre disposition, dans certaines stations de métro, s’ils sont suffisamment grands. A noter aussi des goulottes pour vélos.

Ce service est très utile aux cyclistes quotidiens en cas de crevaison ou s’ils doivent rentrer tard le soir chez eux.

L’asbl Pro Velo développe des solutions personnalisées pour faciliter et renforcer la transition vers le vélo et contribue ainsi à une meilleure qualité de vie.