Equipement par tous les temps

Si le nombre de cyclistes augmente ces dernières années, il reste nombre de cyclistes qui préfèrent sortir leur vélo uniquement à la "belle" saison. Ce n'est pas tellement le froid qui dérange, c'est surtout la pluie qui freine les usagers du vélo. Or, en adaptant ses vêtements à la météo, on peut découvrir le plaisir de rouler par tous les temps.

Choix de l'équipement

Pour les petites gouttes ou entre 2 averses...

Une veste qui descend sous la taille (qui couvre les fesses lorsque vous roulez à vélo) et qui tient bien chaud suffit. Prévoyez également la visière qui protège des gouttes dans les yeux. Tant qu’on roule, le pantalon sèche vite. Il est préférable d’équiper le vélo de garde-boue et de se munir d'un couvre selle.

Attention au capuchon ! Il faut que celui-ci tienne bien sur votre tête et que tourner la tête sur le côté (pour voir avant de faire une manœuvre) soit confortable. Avant l'achat, il faut donc toujours essayer avec le capuchon sorti dans le magasin. Il est bon aussi de savoir qu'il existe des capuchons de cape et de veste avec des petites vitres en plastique latérales permettant d'assurer une vision plus large.

Vous pouvez encore opter pour le port d'une casquette imperméable sous le capuchon. Cela permet de tourner la tête en faisant suivre l’ouverture de la capuche et limite grandement les gouttes dans les yeux.

Il existe aussi des jambières permettant de protéger le devant des cuisses du vent, de la pluie et du froid tout en évitant la formation de condensation.  Portées comme un ceinture et avec des sangles de maintien au niveau des cuisses, elles sont très pratiques à enfiler.

En cas de fortes pluies...

Ce n'est qu'en cas de fortes pluies (7 % du temps à vélo en Belgique pour les déplacements quotidiens de courtes durées) qu’il est nécessaire de sortir cape, pantalon de pluie, sur-chaussure…
En temps normal, vous les conservez consciencieusement pliés et rangés dans le sac à dos ou les fontes (sacs attachés à l'arrière du vélo). L’idéal est de garder le pantalon de pluie ou la cape suffisamment accessible pour pouvoir facilement les sortir quand il pleut. Vous verrez qu'avec un comportement et un équipement adéquats, vous pouvez aborder les conditions atmosphériques humides en toute confiance.

La cape est idéale pour les petits trajets sous la pluie : elle est facile à enfiler, généralement bon marché et peut être maintenue au-dessus du guidon grâce à des lichettes. Elle permet également de couvrir les jambes et protège votre sac à dos. Elle présente cependant quelques désavantages : elle prend le vent et le capuchon peut réduire la visibilité latérale et arrière. Tenez également compte du fait qu'il est plus difficile d'indiquer ses changements de direction avec une cape. La cape peut cacher les éclairages à batteries accrochés au guidon ou à la tige de selle. Le soir, préférez donc une cape transparente au niveau du guidon et accrochez le phare rouge au niveau du cou, sur la cape elle-même.
 

Lorsqu'il n'y a pas trop de vent, vous pouvez également vous équiper d'un parapluie pour vélo ou encore d'un veltop.
Le veltop est composé d'un pare-brise, d'une capote maintenue par des arceaux et des protections latérales. Le système est amovible, et se déploie ou se décapote en fonction de la météo et de vos envies. Cet accessoire offre une protection efficace du haut du corps par temps froid, pluvieux.

A savoir, il existe toutes sortes d'accessoires pour protéger les enfants de la pluie à vélo : remorques avec bâche, ponchos pour sièges bébé... Pour transporter des choses, des fontes étanches, des bâches pour vélo cargo vous seront utiles.

Le pantalon de pluie peut généralement se mettre au-dessus du pantalon. Certains, très confortables, peuvent être enfilés sans rien en-dessous. Sachez aussi qu'il existe des pantalons de pluie avec des fermetures éclair sur les côtés. Vous pouvez donc les enfiler facilement et rapidement par dessus vos vêtements et vos chaussures.

En cas de conditions météorologiques instables...

Le système « multicouche » vous permet de garder votre corps sec et à bonne température. Selon la chaleur de votre corps, vous pourrez ajouter ou enlever facilement un vêtement.
Une mince couche respirante portée à même la peau vous garde au chaud et chasse la transpiration. Comme couche intermédiaire, un vêtement respirant en laine polaire épaisse ou mi-épaisse est idéal. Comme couche externe, optez pour un manteau coupe-vent et des pantalons de pluie coupe-vent.

Pour combattre le froid...

Prenez le temps de bien emmitoufler toutes les extrémités de votre corps. C'est par les pieds, les mains, les oreilles, la tête et le cou qu'on prend froid.

Pour protéger sa tête : si vous portez un casque, privilégiez celui qui possède une roulette d'ajustement de taille. Cela vous sera utile lorsque vous voudrez enfiler un bonnet ou une cagoule sous le casque. Il existe aussi des « sous-casque de vélo » (des bonnets spécialement conçus pour tenir chaud et s'ajuster avec un casque cycliste).


Pour des pieds secs et au chaud, il existe des couvre-chaussures imperméables et anti-humidité en nylon enduits d'uréthane. Des chaussettes et des chaussures en GORE-TEX sont chaudes et respirantes. Des bottines de randonnée imperméables sont parfaites pour un trajet court qui demande peu d'effort.

Non aux petits picotements dans les doigts à cause du froid ! Les mains doivent conserver une certaine sensibilité pour avoir la maîtrise des freins et du guidon. Pour rester maître de son vélo et être protégé, des gants classiques très isolants font l'affaire. Mettez-les avant même d'avoir froid aux doigts. Il existe des gants hiver de toutes sortes, notamment pour des températures jusqu’à -5°. En dessous de 0°, enfiler une première paire de sous-gants de soie n'est pas un luxe. A savoir, de simple gants en laine ne protègent pas du vent.

Les critères à prendre en compte lors de l'achat...

Le poids et la place que le vetement occupe lorsqu'il est rangé

Avec les changements soudains de météo ou selon l'effort fourni, on est souvent amené à retirer une couche ou l'autre. Pensez-y lors de l'achat de votre équipement.

La matière

Les fibres synthétiques de base, comme les polyesters légers, les nylons et les tissus extensibles, sèchent vite et permettent une grande liberté de mouvement. Si toutefois vous préférez les matières naturelles, vous pouvez utiliser des sous-vêtements en laine mérinos.

Le coton est une matière à éviter par temps froid car il met beaucoup de temps à sécher. Une fois mouillé, votre corps doit fournir beaucoup de chaleur pour compenser.

Les vêtements en Gore-Tex sont conseillés pour les climats printaniers, estivaux et automnaux. Le Gore-Tex est une membrane laminée microporeuse. Il garantit une excellente imperméabilité et  respirabilité.  En effet, la maille est tissée de telle sorte que les pores sont trop petits pour laisser passer les gouttes de pluie mais suffisamment grands pour laisser s’évaporer la sueur. Les produits Gore-Tex sont également coupe-vent et protègent efficacement contre l’effet-frissons. Ils n'ont en revanche pas pour fonction de protéger du froid : c'est uniquement une protection contre le vent et les intempéries.

La pratique du vélo peut exiger un effort physique. Optez pour des tissus à la trame aérée et des vêtements dotés de glissières sous les bras pour une bonne ventilation.

La visibilité

Soyez flash ! N'oubliez jamais qu'il est important d'être bien visible ! De nombreux vêtements de cyclistes sont d'ailleurs dotés de bandes réfléchissantes.

L'indice vent

En magasin, vous verrez que des vêtements sont conseillés pour telle ou telle température. Celle-ci correspond souvent à la température extérieure réelle. Attention : la température réelle n'est pas équivalente à la température perçue. En effet, le vent influence beaucoup la perception du froid. Et lorsqu'on roule à vélo, on augmente encore plus cette sensation due au vent. Lorsqu'il fait - 2°, une paire de gant conseillée pour – 2° ne suffira donc pas.

Derniers conseils

Une bonne connaissance de la météo peut vous être très utile. En consultant le radar des pluies (www.meteox.be) vous pourrez, en quelques minutes, voir où il pleut exactement et évaluer quand la pluie arrive et si cela va durer.