|

À vélo avec un enfant dans la circulation

Vous n'êtes pas à l'aise dans la circulation avec votre enfant ? Découvrez et appliquez nos conseils : rouler à vélo en famille deviendra un plaisir pour tout le monde !

Votre enfant a trouvé son équilibre à vélo et maîtrise toutes les manœuvres de base. Vous estimez donc qu'il est temps de passer à l'étape suivante : faire du vélo dans la circulation ! Comme les enfants n'ont généralement aucune expérience en la matière, cela peut être une expérience particulièrement impressionnante pour lui, et hautement susceptible de provoquer une crise cardiaque pour vous ! Pas de panique : grâce à ces conseils, votre sécurité à tous deux sera maximale.

La bonne route

Les hautes bordures contre lesquelles on bute, les rails de tram qui avalent les roues ou un revêtement routier ayant tout du gruyère ne vous effraient plus depuis longtemps, mais pour un enfant, ce sont des obstacles supplémentaires, et dont il n'a pas l'habitude. Préparez donc à l'avance un itinéraire sûr afin que ce soit une expérience amusante et instructive pour tout le monde. Cherchez de belles pistes cyclables assez larges, des rues à sens unique tranquilles et prévoyez ici et là un point de repos pour reprendre votre souffle et prendre le temps d’intégrer toutes les sensations ressenties. Vous arrivez de temps en temps sur des tronçons qui ne vous inspirent pas confiance ? Descendez et continuez à pied sur le trottoir ou sur le bas-côté. La sécurité avant tout.

Si votre enfant a moins de 10 ans, il peut faire du vélo sur le trottoir. Faites attention, car les piétons ont toujours la priorité et ne s'attendent généralement pas à voir débouler des cyclistes. En outre, des déchets qui traînent, un pavé mal fixé ou du mobilier urbain peuvent également causer des difficultés. Il faut donc toujours limiter la vitesse sur le trottoir et redescendre sur la route dès que la situation le permet. Attention, en tant qu’accompagnateur adulte, vous n'êtes pas autorisé à faire du vélo sur le trottoir !

La bonne position

Votre enfant découvre un tout nouveau monde et doit soudainement faire attention à 1001 choses. Veillez donc à ce que la vue soit dégagée, et faites-le toujours pédaler devant vous. Ainsi, vous pourrez communiquer plus facilement et garder un œil sur l'enfant, qui déterminera en outre lui-même le rythme de la balade. Si vous vous trouvez sur une piste cyclable qui n'est pas très large, roulez en file indienne. Attention de ne pas rouler trop près de votre enfant, car face à un imprévu, il aura souvent le réflexe de freiner à fond.

Si vous circulez sur une route sans piste cyclable ou avec une bande cyclable suggérée, placez-vous en oblique derrière l'enfant, sur sa gauche. De cette façon, le trafic arrivant en sens inverse sera obligé de ralentir, et vous pourrez facilement pousser un peu l’enfant dans une côte difficile à monter. Lorsque vous approchez d'une situation difficile, comme d’un croisement ou d’un véhicule stationné en double file, roulez en oblique devant votre enfant et donnez-lui des instructions claires.

Lorsque votre enfant sera un peu plus âgé, vous pourrez augmenter progressivement la distance qui vous sépare. Cela profitera à l’autonomie et la connaissance de la circulation de l'enfant et, de manière directement proportionnelle, à votre tranquillité d'esprit !

Conseils !

  • Méfiez-vous des portières qui s'ouvrent brusquement !
  • On n’oublie jamais ce que l’on a appris en étant jeune, alors inculquez à l’enfant les bons réflexes, comme indiquer la direction en cas de manœuvre.
  • Apprenez-lui le code de la route sur le mode ludique. Rien de plus amusant que de crier ensemble « DENTS DE REQUIN » à l'approche d'un croisement, et de lier ce réflexe à l'arrêt.
  • Exercez-vous souvent et variez le trajet.
  • Il y a plusieurs enfants ? Placez le moins expérimenté devant, le plus expérimenté en oblique derrière vous, du côté droit. Prévoyez un accompagnateur supplémentaire si les deux enfants ont peu d'expérience.

L’asbl Pro Velo développe des solutions personnalisées pour faciliter et renforcer la transition vers le vélo et contribue ainsi à une meilleure qualité de vie.