|

Casque : obligation oui ou non ?

  • Le casque, une obligation ?
  • Port du casque, quel débat ?
  • L'obligation du port du casque, êtes-vous plus en sécurité ?
  • Comment bien choisir son casque ?
  • La position de Pro Velo

Le casque, une obligation ?

En Belgique, le casque n'est pas obligatoire. De ce fait, Pro Velo soutient la liberté de chacun à opter, ou non pour le port du casque mais le préconise fortement pour les jeunes enfants, les sportifs et les personnes âgées.

Port du casque, quel débat ?

Une fois que le sujet du casque est abordé, les discussions vont bon train. Place au débat... mais quel débat ?

Avant de se lancer dans un argumentaire à rallonge, il est essentiel de clarifier de quoi on parle. A savoir que "utilité du casque" et "obligation du port du casque", bien que liés, sont deux débats à ne pas confondre.

Inutile de remettre en doute l’efficacité du casque qui réduirait les risques de blessure grave à la tête de presque 70%*.

*A noter toutefois qu' un casque ne protège pas contre un choc violent. La résistance moyenne d’un casque moderne homologué (Norme CE 1078) permet de supporter un choc de maximum 23 km/h. Au-delà, casque ou pas, il n’y a plus de différence significative.

L'obligation du port du casque, êtes-vous plus en sécurité ?

Tout d'abord, penchons-nous sur un premier postulat véhiculé : le port du casque devrait être obligatoire car le vélo est dangereux. Les médias et les lobbies automobiles ont leur part de responsabilité dans ce discours quelque peu alarmiste et jouent un rôle important dans la perception du danger. Et si pour tenir un discours plus objectif, on pesait plus d'une variable dans l'équation ?

  • NON le vélo n'est pas dangereux. Ses bénéfices pour la santé et les avantages qu’il procure surpassent les éventuels risques qui y sont liés.
  • OUI le casque est utile pour réduire les risques de blessure grave à la tête en cas de chute.
  • MAIS la probabilité d'avoir un choc crânien lors d'un accident ne représente que 17% pour les cyclistes, 26% pour les piétons.
  • ALORS, à en suivre la logique actuelle, les piétons et les automobilistes ne devraient-ils pas eux aussi porter de casque ?

Il va de soi que le casque vélo ne permet pas de prévenir les accidents, il advient même comme une conséquence. En revanche, s'attaquer aux causes en améliorant les infrastructures routières et répandant la pratique du vélo permettrait de meilleures conditions de sécurité comme le démontre l'exemple du Danemark. En effet, il a été prouvé que les conditions de sécurité pour les cyclistes s’améliorent avec l’augmentation du nombre de cyclistes.

En conclusion, la relation de cause à effet entre le port du casque et la diminution d'accidents n'a jamais été démontrée.

Par ailleurs, comme l'attestent plusieurs études menées en Australie et Nouvelle-Zélande, la promotion ou l’obligation du casque porte à croire que le vélo est dangereux et donc décourage la pratique : le nombre de cyclistes a chuté de 30 %. Cette diminution du nombre de cyclistes accroît ce sentiment d’insécurité (notion de « masse critique »).

Comment bien choisir son casque ?

Un bon casque doit être léger et impérativement bien ajusté à votre tête. Pour une protection optimale, nous vous recommandons d’opter pour un casque qui couvre les tempes.

Pour choisir un bon casque :

  • vérifiez qu’il porte le label d’homologation européenne EN 1078 ou 1080\. Attention, un casque ne présentant que le label CE ne convient pas ;
  • privilégiez un casque de fabrication In-Mold pour une meilleure qualité (coque plastique et coque polystyrène fabriquées dans le même moule) ;
  • essayez le casque : serrez bien la jugulaire et remuez la tête. Si le casque bouge ou serre trop fort, prenez une autre taille. Attention : un casque n’est réellement efficace que si les sangles sont correctement tendues sous le menton.

Petit conseil : si le casque a subi un choc important, n’hésitez pas à le remplacer. Car, même s’il a l’air intact, la matière destinée à absorber les chocs a perdu de son efficacité.

La position de Pro Velo

Etant donné que le casque n'est pas obligatoire en Belgique, Pro Velo soutient que le port du casque doit rester un choix personnel. Pro Velo conseille néanmoins vivement aux enfants et aux sportifs d’en porter un, ainsi qu’à toute personne estimant que cela renforcera sa sécurité.

Pro Velo ne remet en aucun cas en doute l'utilité du casque, lorsqu'il est convenablement porté, en cas de chute. Pro Velo n'est cependant pas favorable au message qu'accompagne parfois l'obligation du port du casque et qui a tendance à responsabiliser entièrement le cycliste de tout danger.

N'oublions pas que la sécurité passe par des infrastructures adaptées et une tolérance, du respect et une attention accrue de la part de tous les usagers de la route.

Aller + loin

L’asbl Pro Velo développe des solutions personnalisées pour faciliter et renforcer la transition vers le vélo et contribue ainsi à une meilleure qualité de vie.