|

Le vélo de ville

Idéal pour des balades ou la conduite en ville, il offre au cycliste une position élevée et un grand angle de vue sur le paysage et le trafic. Voici une liste d’éléments à prendre en compte lors de votre achat :

  • Votre budget
  • Le cadre
  • La taille
  • Les matériaux
  • Les roues
  • Les vitesses
  • Les pneus
  • Les embouts des chambres à air
  • Le guidon
  • La potence
  • L’éclairage
  • Les accessoires
  • La selle
  • Nos derniers conseils

Choix du vélo

Comme pour tous types de vélo, avant de passer à l'achat, il est nécessaire d'identifier son futur usage :

  • En avez-vous besoin pour des trajets de courte ou longue distance ? De façon quotidienne ou occasionnelle ? Pour tous types de temps ou uniquement quand il fait sec ? Sur un parcours plat ou avec un fort dénivelé ? ;
  • Souhaitez-vous l'utiliser pour faire vos courses ? Transporter vos enfants ? ;
  • Serez-vous amené à le transporter dans le coffre d'une voiture ou à le combiner avec les transports en commun ? ...

Les critères à prendre en compte lors de l'achat ...

Votre budget

Il existe des vélos de ville à tous les prix. Pour un usage quotidien, il n'est pas indécent d'investir dans un vélo de ville à 600 euros. Pour un usage plus anecdotique, vous trouverez des vélos à partir de 149 euros. Quels que soient votre budget et l'utilisation de ce vélo, rendez-vous chez un vélociste et évitez les grandes surfaces alimentaires qui proposent des vélos bon marché mais n'offrent généralement aucun service après-vente.

Le vélo d'occasion

Pour les petits budgets, le vélo d'occasion reste l'idéal ! Vous en trouverez facilement avec Pro Velo lors de nos bourses aux vélos mais aussi parmi les Vélocyclés ou lors de la vente de nos flottes de vélos de location !

Le cadre

Il existe différents types de cadres communément appelés " homme " et " femme ". Cette appellation remonte au temps où les femmes en jupe ne savaient pas enjamber la barre horizontale. Les cadres " femme " présentent donc l'avantage d'un enjambement plus facile.

La taille

Tout comme les vêtements que vous portez, les cadres de vélo ont chacun leur taille. Quelle taille choisir ?

< 1m60
XS
1m60 à 1m65
S
1m65 à 1m75
M
1m75 à 1m85
L
> 1m85
XL

Attention : ces mesures sont données à titre indicatif et peuvent varier d'une marque à l'autre. Il est également possible de vérifier la correspondance de la taille du vélo en vous asseyant sur la selle de telle manière que la pointe de  vos pieds frottent le sol. La tige de selle doite être sortie de minimum 5 cm. Sinon, le vélo est trop grand pour vous. Si cette même tige est par contre démesurément sortie, le vélo est trop petit.

La taille du vélo correspond à sa hauteur mais aussi à sa longueur. Un vélo trop petit ou trop grand sera trop court / long et pourra vous procurer de mauvaises sensations.

Les matériaux

Les cadres des vélos de ville sont majoritairement composés en acier ou en aluminium. L'aluminium présente l'avantage d'être plus léger et de mieux résister aux intempéries. Pour un acier de qualité, qui sera alors plus solide que l'aluminium, il faudra prévoir un plus gros budget.

Les roues

Le vélo de ville est principalement proposé avec des roues de 28". Il existe également en 26", une version moins encombrante et plus maniable, mais avec laquelle vous devrez davantage pédaler pour parcourir une même distance.

Les vitesses

Deux systèmes existent : 1/ un dérailleur avant (nombre de vitesses de 7 à 9) ou combiné avant/arrière (nombre de vitesses jusqu'à 18 pour un vélo de ville) OU 2/ intégré dans le moyeu arrière (nombre de vitesses jusqu'à 14).

Avec un dérailleur, vous êtes obligés de pédaler pour passer d'une vitesse à l'autre. Avec un moyeu, pas de déraillement possible. Le changement de vitesse se fait à l'arrêt ou en roue libre.

Il existe également d'autres systèmes de transmission comme les vitesses automatiques ou le Nuvinci (vitesses non séquencées intégrées dans le moyeu).

Les pneus

Optez pour des pneus d'une largeur d'environ 3,5 cm. Un pneu plus fin rend le passage de bordures difficile, et un plus large vous fatiguera davantage. Privilégiez un pneu plus large si votre itinéraire est principalement composé de routes en mauvais état, de pavés, de RAVeL ou que vous axez votre balade sur le confort. Les pneus ballons (beaucoup plus large) peuvent compenser une absence de suspension sur le vélo.

Il existe également des pneus anti-crevaison. Renforcés, ils ne laissent pas passer les épines, bouts de verre, etc. Ces pneus peuvent être installés par la suite. Il faut compter 70 euros la paire.

Boulons ou attaches-rapides pour les roues et la selle ?

Les choix sera conditionné par l'utilisation faite de votre vélo. Si vous devez souvent enlever la roue pour le mettre dans la voiture, les attaches-rapides seront très pratiques. Par contre, les boulons vous permettront de vous prémunir du vol de roues si votre vélo est régulièrement parqué en ville. En effet, pour voler la roue attachée par des boulons, il est nécessaire de s'équiper d'une clé, ce qui retardera donc le vol. Il existe également des systèmes anti-vol qui nécessitent un outillage spécifique.

L'embout des chambres à air

Il existe différentes valves de chambre à air :

  • presta (typique des vélos de ville et de course) ou dunlop (typique des vélos de ville hollandais) : ces types de valves sont compatibles avec de petites pompes à main pratique pour le chemin. Par contre, il ne sera pas possible de gonfler vos pneus avec un compresseur sans avoir un adaptateur ;
  • schrader (équivalentes aux valves de voiture) : davantage présent sur les VTT, ce type de valves s'adapte aux compresseurs. Quel que soit le type d'embout présent sur le vélo lors de l'achat, il est possible de le changer lors de la réparation d'une crevaison par exemple. Veillez simplement à acheter une pompe qui convient à vos valves ou munissez-vous d'un adaptateur.

Le guidon

Sur les vélos de ville, le guidon est généralement assez haut que pour vous assurer une position droite. Privilégiez un guidon dont la largeur correspond à celle de vos épaules. Les freins doivent se situer dans la continuité des mains : évitez de " casser " vos poignets.

La potence

Une potence à " plongeur ", la plus classique, vous permet de régler la hauteur du guidon en prenant garde à ne pas dépasser la limité de sécurité représentée par des pointillés, sous peine de la casser. Les vélos plus chers proposent une hauteur maximum plus grande.

Dans le cas d'une potence "Aheadset", il est impossible d'augmenter sa hauteur. Cependant, en procédant à son remplacement par une potence plus anguleuse, vous parviendrez à relever et rapprocher votre guidon.

Dans les deux cas, sachez qu'il existe des potences réglables et même des prolongateurs de pivot de fourche. S'ils permettent de relever plus significativement le poste de pilotage, ils engendreront des frais importants car le remplacement de toute la câblerie, devenue alors trop courte, sera souvent nécessaire.

L'éclairage

Il existe différents types d'éclairage :

  • Les dynamos sur pneus : assez bruyantes, elles sont peu fiables, particulièrement en cas de plus, et vous freinent.
  • Les dynamos intégrées dans le moyeu avant : plus fiables, elles conviennent mieux pour des trajets plus longs, vous freinent moins qu'un système traditionnel et sont silencieuses.
  • L'éclairage fixe à piles : moins cher mais plus énergivore. Avec les technologies LED'S actuelles, ce système d'éclairage vous assure une assez longue période de fonctionnement avant de devoir envisager le remplacement des piles.

Les accessoires

La loi prévoir que chaque vélo doit obligatoirement être équipé de catadioptres blanc à l'avant, rouge à l'arrière et de deux orange sur les pédales et roues. les pneus arborent parfois des lignes réfléchissantes qui peuvent remplacer les catadioptres.

Le vélo est-il équipé de garde-boue, d'un porte-bagages (nécessaire por l'ajout de fontes par exemple) ou d'un panier, d'un garde-chaîne ?

Tous ces accessoires peuvent être ajoutés par la suite mais augmenteront vos dépenses liées à l'achat du vélo.

La selle

Confort et rendement sont inversement proportionnels. Pour un cycliste quotidien, il vaut mieux investir dans une selle confortable, qui amortit au maximum les chocs : en cuir, en gel et / ou avec ressorts. Les selles avec un creux au milieu sont généralement plus confortables et plaisent aux personnes qui craignent les engourdissements. Les selles sont en général plus étroites et plus longues pour les hommes que pour les femmes.

Derniers conseils

  • Si vous devez transporter des enfants ou des marchandises, cela doit être pris en compte lors de l'achat.
  • Evitez le vol de votre vélo en investissant dans un bon cadenas.

L’asbl Pro Velo développe des solutions personnalisées pour faciliter et renforcer la transition vers le vélo et contribue ainsi à une meilleure qualité de vie.