Les visages de Pro Velo

Les visages de Pro Velo

L’asbl est passée de quelques employés dans les années 90 à plus de 110 en 2022. Certains n’ont fait que passer, d’autres sont restés plus longtemps chez Pro Velo et participent encore à son évolution. Leurs points communs ? L’expertise de terrain, l’enthousiasme, le professionnalisme et la passion du vélo !

Rencontrez les passionnés de Pro Velo

À l’occasion de nos 30 ans, nos collègues nous parlent de leur passion pour le vélo et de leur métier.

Voir toutes les vidéos

Pro Velo, une équipe de passionnés !

Ils et elles vouent une véritable passion au vélo et c’est le moteur d’une équipe composée aujourd’hui de plus de 110 employés.

Le vélo dans la peau

Preuve que les employés de Pro Velo adorent le vélo ? Certain.e.s se sont même fait tatouer un vélo sur une partie de leur corps !

 

 

Ils nous parlent de leur passion et de leur métier en vidéo

Épisode 1 : à la rencontre de Luc !

Vous vous demandez comment s’organise une journée chez Pro Velo ? Pour le savoir, nous avons suivi Luc, vélotafeur, expert vélos et responsable de la boutique Pro Velo Liège, le temps d’une journée. Le mot d’ordre : vélo, vélo, vélo… du matin au soir. Découvrez la vidéo !

Je regarde la vidéo

Épisode 2 : nos globe-trotteurs à vélo !

C’est au tour de Laura, Marik, Johanne et Marc de partager leur meilleur souvenir à vélo ainsi que leur objet indispensable pour un voyage réussi. Marie et Marc, respectivement responsable du département Tourisme et Evènements et guide touristique chez Pro Velo, nous parlent quant à eux de nos services Tourismes et Loisirs.  Découvrez cette vidéo !

Je regarde la vidéo

Épisode 3 : se dire OUI à vélo !

Se marier à vélo ? C’est l’expérience folle dans laquelle Marik, chargé de projets chez Pro Velo, et sa compagne Annabelle, ont décidé de se lancer ! Mais pas seulement… Marik nous parle également de l’expertise et des études que nous réalisons chez Pro Velo. 

Je regarde la vidéo

Épisode 4 : de l’or dans les mains !

Chez Pro Velo le métier de mécanicien a bien évolué en 30 ans, Sofiane, chef d’atelier à Ottignies Louvain-la-Neuve et Robert, mécanicien à Bruxelles en témoignent. Aujourd’hui nous formons la future génération en accueillant notamment dans nos équipes de jeunes travailleurs en Convention de Premier Emploi (CPE). C’est le cas de Jonathan, chef d’atelier à Liège et de Nathan, mécanicien en CPE.

Je regarde la vidéo

30 ans après, quand le rêve devient réalité

Des collègues qui travaillaient déjà chez Pro Velo ans les années 2000 se souviennent des débuts de l’asbl, où rouler à vélo était encore marginal et nos services peu développés.

Natacha S.

J’ai donné pendant des années la formation « Je me lance », destinée à l’apprentissage du vélo pour les adultes. » A l’issue d’un cours, une dame d’une septantaine d’année, qui n’était jamais montée sur un vélo, a fait ses premiers tours de roue. Elle en avait les larmes aux yeux et m’a dit : « C’est le plus beau jour de ma vie ! » Ce jour-là, j’ai participé à rendre heureuse cette dame, je ne l’oublierai jamais. Travailler chez Pro Velo, c’est être au plus proche des gens !

– Natacha Sensique – Vélo educatrice –
Chris W.

En 1992, quand Pro Velo a été fondé, rouler à vélo à Bruxelles et dans les villes wallonnes nécessitait du courage, de l’obstination. Chaque déplacement constituait un acte militant. 30 ans plus tard, le paradigme du « tout à la voiture » s’efface petit à petit au profit des villes apaisées, d’espaces urbains (ré)aménagés pour les habitants et leur qualité de vie. L’équipe de Pro Velo est plus que jamais motivée à relever le défi pour les 30 prochaines années à venir !

– Christophe Winkel, Directeur de Pro Velo Bruxelles –
Fabian L.

Quand j’ai commencé ma carrière chez Pro Velo, aucune école en Wallonie ne formait ses élèves à la mobilité vélo. J’ai donc décroché mon téléphone et appelé des centaines d’écoles. Petit à petit, dans plusieurs villes, nous avons commencé la formation des élèves de 4e et 5e primaire et le Brevet du Cycliste est né. En 2021, nous avons formé plus de 800 classes à Anvers, Bruxelles et en Wallonie.  

– Fabian Lorent, Responsable du département vélo-éducation en Wallonie –
Sébastien B.

À l’époque, traverser la Cité ardente en deux roues était considéré par certains comme un acte de témérité tant les infrastructures (et la pratique) n’étaient pas développées. Nous recevions maximum 700 visites par an. Aujourd’hui, Pro Velo Liège enregistre des milliers de visites chaque année.

– Sébastien Biet, responsable de Pro Velo Liège –