Traceurs GPS

  • Protection contre le vol

Le traceur GPS, aussi appelé « tracker » ou « antivol GPS », est un accessoire qui permet de localiser précisément votre vélo à n’importe quel moment.

À l’heure actuelle, il en existe de toutes sortes, de tous les prix, avec ou sans abonnements ou avec des cartes SIM. Certains sont spécifiques aux vélos, d’autres peuvent également être utilisés pour des voitures, des motos, des sacs, etc.

Comment ça fonctionne ?

Un traceur GPS fonctionne comme un émetteur, continuellement connecté à un satellite, ce qui permet de suivre continuellement sa position. Il suffit de lier le traceur à votre smartphone grâce à une application et de suivre votre vélo (à quelques mètres près !).


A quoi ça sert ?


S’équiper d’un traceur GPS vélo vous permet d’augmenter drastiquement vos chances de retrouver votre vélo en cas de vol. Vous pouvez également être mis au courant (par notification sur votre smartphone) dès que votre vélo subit un mouvement suspect et agir directement si vous vous trouvez tout près de votre vélo stationné.

Comment bien choisir ?


Tous les modèles ne se valent pas et ne disposent pas des mêmes technologies. Les prix varient entre 30 et 200 euros. Avant d’acheter un traceur, gardez bien à l’esprit les conseils ci-dessous.

  • Une batterie performante : minimum 1 mois, afin de ne pas passer son temps à recharger la batterie ! Certains modèles disposent d’une batterie intégrée rechargeable.
  • Un modèle discret : optez pour un traceur discret ou intégré à la tige de selle du vélo. Car s’il est trop visible, le voleur risque de s’en débarrasser… Certains modèles ressemblent aussi à des éclairages vélo, ce qui passe complètement inaperçu. Pensez également à l’étanchéité du traceur, pour ne pas qu’il devienne inutilisable en cas de forte pluie.
  • Relié à une application smartphone : vous pouvez ainsi localiser votre vélo à n’importe quel moment, où que vous soyez. Certains modèles ont une fonctionnalité « anti inclinaison », c’est-à-dire supérieur à 30°. Ainsi, si votre vélo subit un mouvement suspect, vous recevez directement une notification !
  • Optez pour un abonnement : plutôt qu’une carte SIM, optez pour un abonnement. C’est plus pratique, plus économique (vous avez généralement plusieurs années offertes), et plus économe en énergie. Sachez que certains traceurs fonctionnent sans abonnement et sans carte SIM.
  • La précision de la balise GPS : certains traceurs vélo, de qualité médiocre, disposent d’une précision de plusieurs dizaines de mètres. Pas assez précis pour être efficaces ! Privilégiez donc des traceurs disposant d’une précision d’environ 1 à 10 mètres.
  • La compatibilité avec votre vélo : vérifiez, avant d’acheter votre traceur, que celui-ci est bien compatible avec votre vélo. Il y a une différence entre les traceurs GPS intégrés (tige de selle ou guidon) et ceux à placer sous votre selle. Certains traceurs se rechargent automatiquement car directement reliés à la batterie du vélo électrique.

Le bémol


A l’heure actuelle, il faut un à deux jours à la police pour obtenir un mandat de perquisition. Dès lors, si vous vous faites voler votre vélo, que vous localisez votre vélo et que vous vous rendez à la police, celle-ci ne pourra pas réagir directement en se rendant sur place. Certaines associations cyclistes militent justement pour que dans ces cas-là, le mandat soit obtenu plus rapidement.

Sources

  • https://velo-critique.com/traceur-gps-velo/
  • https://www.invoxia.com/en-EU/product/bike-tracker/bike
  • https://revuecycliste.com/traceur-gps-velo/